Le Béarn

 

BEARN

Le Béarn est situé au pied des Pyrénées, c’est un ancien état souverain puis une ancienne province française. Il forme avec la Basse Navarre, le LABOURD

Le LABOURD  est délimité par :

  • l’ADOUR ET LA GASCOGNE au nord (Département des Landes).
  • Le GOLDE DE GASCOGNE à l’ouest
  • La BASSE NAVARRE à   l’est
  • Le GUIPUSCOA (Basse Bidassoa) et la Communauté Forale de Navarre      (BAZTAN, BORTZIRIAK) au sud

 et la SOULE (composant le pays Basque Français) le département des PYRENEES ATLANTIQUES (64), dont il occupe les 3/5eme du territoire. Il est traversé en diagonale par les gaves de PAU et d’OLORON, dont les vallées longtemps parallèles constituent la partie la plus vivante du pays. La capitale du Béarn est PAU.

Le Béarn, est réparti dans 387 communes elles-mêmes regroupées dans 31 cantons et 2 circonscriptions OLORON SAINTE MARIE  sous-préfecture, et PAU préfecture.

Depuis peu sont venues se superposer à ces entités administratives, les Communautés de Communes.

La ville de PAU regroupe à elle seule 82 500 habitants 2eme ville d’Aquitaine si l’on compte la banlieue 3eme agglomération du sud- ouest après Toulouse et Bordeaux.

Orthez, Oloron sont bientôt dépassées par la banlieue commerciale et résidentielle de Pau : Billère, Lescar, Lons.

La vallée d’Aspe souffre de l’émigration ; il n’y a plus que 2 500 habitants dans cette vallée aussi vivante et splendide.

D’un autre côté la Vallée d’Ossau est en fort développement avec le tourisme des stations de ski

–          GOURETTE

–          ARTOUSTE

–          POURTALET

Les stations thermales EAUX-BONNES, EAUX CHAUDES, et le tourisme vert « falaises aux vautours, sports d’eaux vives, tourisme culturel et gastronomique.

Le Béarn dispose d’un aéroport, de liaisons TGV, qui lui donnent des atouts, et d’une situation enviable : cœur de l’Aquitaine et portes de l’Espagne. L’Espagne est proche, le Tunnel du Somport est ouvert (bien que les camions ne puissent se croiser dans la route qui y monte). Pau et le Béarn constituent un carrefour intéressant entre Espagne, Italie et la région parisienne, sans parler de l’Europe du Nord industrieuse (Ruhr, Benelux).

Les Pyrénées n’étant franchissables que par des cols peu roulants dans sa partie centrale, ou par les deux extrémités, le Béarn a besoin de se désenclaver.

Différents projets ont abouti : l’A64, l’A65 (Pau-Langon) et le Tunnel du Somport, d’autres sont envisagés, tels qu’une liaison entre Pau et Oloron-Sainte-Marie, Oloron-Sainte-Marie et l’entrée du Tunnel du Somport ;

La ligne ferrée entre Jaca (Aragon) et Pau ainsi que l’arrivée de la LGV depuis Bordeaux.

Par la route, la ville de Pau est à 107 km de Bayonne, 194 km de Bordeaux, 180 km de Toulouse, 756 km de Paris, et à 45 minutes de la première station de ski pyrénéenne.

L’Aéroport international de Pau-Pyrénées est situé à Uzein, à 7 km au nord-ouest de la ville.

On retrouve toutes les spécialités gastronomiques du sud-ouest, notamment celles liées au canard : le foie gras, le confit, et le magret.

Les Béarnais ont aussi développé quelques spécialités, notamment : la poule au pot, la garbure, le fromage de brebis appelé ossau-iraty, dont l’appellation d’origine contrôlée se trouve pour plus de la moitié en terre béarnaise.

Quant au jambon de Bayonne, il est commun au Béarn et au Pays basque car il est préparé à partir des sources de sel de Salies de Béarn et des marais salants de l’ensemble du bassin hydrographique de l’Adour. Il faut noter que la sauce béarnaise n’est pas originaire du Béarn, alors que le béret basque, lui, est béarnais !

Le Jurançon est un vin blanc sec ou moelleux. On élabore également des vins rouges appelés « rouges du Béarn ».

  • LEGENDE
    Selon la légende, le VICOMTE DU BEARN défia l’ARCHEVEQUE DE MORLAAS, qui élevait un OURS en lui soutenant qu’une de ses VACHES l’emporterait au combat, ce qui se produisit.  Symbole de pastoralisme, la vache est reine dans le cœur des Béarnais. Il s’agit d’une vache de pure Race Béarnaise.  Les Béarnais sont satisfaits qu’elle soit représentée sur leur blason et d’y être assimilés, parce que c’est un animal robuste, fier, généreux, ayant un grand esprit d’abnégation.
    L’emblème de la vallée d’Ossau : l’ours et la vache sont représentés sur la façade de la mairie d’Aste-Béon.

©GONZALEZ Marie-France

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *